Un nouveau professeur à La Castellana

La Castellana, association pour l’apprentissage de la langue espagnole à Châtenoy-le-Royal, compte un nouveau professeur. Rencontre avec Christian Barlet, président.

Christian Barlet, président de La Castellana, et Daniel Ezquerra, nouveau professeur d’espagnol.  Photo Joseph SALA

Où en est votre association ?

« Après une baisse d’effectif l’an dernier, j’avoue que je me suis fait du souci. Heureusement, un apport d’élèves est venu compenser ces départs et l’association a retrouvé le nombre de 30 adhérents qu’elle avait, grâce à nos efforts d’informations au Forum des associations, notre affichage sur les panneaux et nos cours dans la convivialité sur la découverte de la langue et la culture espagnole. »

Quel est le rythme des cours dispensés ?

« Ils ont lieu trois fois dans la semaine : les débutants le lundi de 18 h 30 à 20 h, les confirmés le mercredi de 18 h à 19 h 30 et les intermédiaires le jeudi de 18 h à 19 h 30. Les séances se déroulent selon les capacités de chacun dans une approche très vivante de la langue orale utile lors de nos voyages. »

Vous avez un nouveau professeur ?

« Sophie Mère, notre intervenante jusqu’à présent, a cessé son animation pour des raisons d’emploi du temps professionnel. Daniel Ezquerra ( Ndlr : lire par ailleurs ), Espagnol en études en France, a pris la suite. »

PRATIQUE Inscriptions au 06.63.21.09.16 – 06.81.25.63.77 ou lacastellana@laposte.net

Qui est Daniel Ezquerra ?

« Je suis Espagnol et je demeure dans la province d’Aragon à Zaragoza Belchite. J’ai suivi des études à Barcelone dans l’audiovisuel, mais, étant aussi musicien, j’essaie de progresser dans le domaine de la guitare. Par ailleurs, comme le conservatoire de Chalon-sur-Saône propose une bonne formation pour cet instrument, je m’y suis inscrit. Cependant, il faut des finances. J’ai donc fait les vendanges et cherché à donner des cours d’espagnol. C’est ainsi que le président de l’association m’a confié cette mission et j’en suis heureux. »

                                                                       Propos recueillis par Joseph SALA (CLP)